Le droit de pratiquer le tiers payant : un vrai changement

Publié le mardi 30 août 2011, par Mady Denantes

par Mady Denantes, en réponse à l’article « La nouvelle convention de 2011 reconnaît l’importance du tiers payant pour l’accès aux soins, mais continue à en limiter l’accès » sur le site.

Elle le « permet ponctuellement pour les patients qui le nécessiteraient
selon l’appréciation du médecin traitant » : cela reste très restrictif et
jusqu’à présent, c’était déjà le cas sauf peut-être dans certaines caisses encore plus restrictives.

Non, le tiers payant n’était pas autorisé aux médecins généralistes dans la précédente convention sauf accords locaux.
Et dans de nombreux départements, il n’était pas autorisé.
A Paris, chaque changement de directeur de caisse, menaçait cette accord tacite.

Dans notre cabinet nous l’appliquons depuis le référent, et ne plus avoir cette épée de Damoclès au dessus de la tête (refus par un nouveau directeur de caisse) est un progrès, même si nous sommes bien loin encore du tiers payant complet, du droit par le patient de bénéficier du tiers payant...

Lire aussi

Inégalités territoriales d’accès aux soins, que faire ?

15 février 2024
par SMG
Ce texte s’appuie sur le dossier du SMG : Inégalités territoriales d’accès aux soins : Analyses et propositions du SMG I Le constat Tout le monde fait le constat d’une dégradation de l’accès aux …

Pétition : Pour un tiers payant généralisé à guichet unique de l’Assurance maladie - Non à la loi de santé Marisol Touraine

2 février 2015
Pour un tiers payant (1) généralisé à guichet unique de l’Assurance maladie Le gouvernement se targue d’une loi relative à la santé publique ? Il parle de mesures « sociales » ? Chiche ! …

Communiqué de la Fédération nationale des centres de santé du 20 mars 2013 : Les centres de santé 100 % tiers payant

20 mars 2013
Quand un patient pousse la porte d’un CENTRE de SANTE, il est sûr de ne s’acquitter au maximum que du ticket modérateur pour régler sa consultation, soit 6,90 € en médecine générale et 7,50 € pour …

La nouvelle convention de 2011 reconnaît l’importance du tiers payant pour l’accès aux soins, mais continue à en limiter l’accès - 1er septembre 2011

1er septembre 2011
La convention prend acte des études montrant que le tiers payant est un facteur favorable pour l’accès aux soins, mais est loin d’en tirer toutes les conséquences, car elle n’élargit que très …